Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Ansar Al-sharia accuse le pouvoir tunisien de chercher à provoquer "un bain de sang"


Mardi 3 Septembre 2013 modifié le Mardi 3 Septembre 2013 - 19:57




Ansar Al-sharia accuse le pouvoir tunisien de chercher à provoquer "un bain de sang"
Ansar Al-sharia, principal groupe jihadiste de Tunisie, a accusé jeudi le gouvernement de chercher à provoquer un "bain de sang" en classant ce mouvement "organisation terroriste" après l'avoir accusé des récents assassinats d'opposants politiques.

"Ce gouvernement de tyrans et son ministère terroriste (de l'Intérieur, ndlr) veut semer le chaos dans le pays et le pousser vers un bain de sang", a indiqué Ansar Al-sharia dans sa première réaction à sa classification comme organisation terroriste la semaine dernière.

"Sachez que nous n'allons pas nous retirer quels que soient vos manigances et vos projets pour nous exclure", ajoute le communiqué mis en ligne sur Facebook.

Ansar Al- sharia, principale organisation salafiste jihadiste de Tunisie, a été fondée après la révolution de 2011 dans ce pays par un vétéran d'Al-Qaïda. Le groupe affirme n'avoir "aucun lien avec des groupes à l'étranger" tout en exprimant sa "loyauté aux principes du jihad et aux formations jihadistes dans le monde".

Enfin, le groupe ne répond pas aux accusations du ministère tunisien de l'Intérieur, qui accuse Ansar Al-sharia d'être responsable des assassinats de deux opposants qui ont déstabilisé le pays depuis février.

Le gouvernement tunisien, dirigé par Ennahda, a longtemps été accusé de laxisme vis-à-vis de la mouvance salafiste jihadiste mais il a durci sa position depuis qu'un groupe armé a été découvert à la frontière tuniso-algérienne et que des assassinats d'opposants ont été commis.

Mardi 3 Septembre 2013 - 18:02





Nouveau commentaire :
Twitter