Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Ankara demande à l'ambassadeur néerlandais de "prolonger son congé"


Samedi 11 Mars 2017 modifié le Dimanche 12 Mars 2017 - 11:59

La Turquie a demandé à l’ambassadeur des Pays-Bas à Ankara de "prolonger son congé" et de ne pas revenir à son poste "pendant un certain temps" suite à l’interdiction d’atterrissage de l’avion du ministre turc des Affaires étrangères aux Pays-Bas.




Ankara demande à l'ambassadeur néerlandais de "prolonger son congé"
Le ministre turc Mevlut Cavusoglu devait intervenir, samedi à Rotterdam, devant des membres de la communauté turque lors d’un meeting organisé dans la cadre de la campagne référendaire sur la présidentialisation du système politique en Turquie.

Le ministère néerlandais des Affaires étrangères a décidé de cette annulation pour "des raisons de sécurité" et de "sécurité publique", provoquant une crise diplomatique entre les deux pays.

"Nous ne voulons pas que l’ambassadeur néerlandais, actuellement en congé, retourne à son poste pendant un certain temps", indique, dans un communiqué, le ministère turc des Affaires étrangères.

"Il a été expliqué à nos homologues (néerlandais) que cette grave décision prise contre la Turquie et la communauté turque néerlandaise posera de sérieux problèmes diplomatiques et dans d’autres domaines", a ajouté le ministère.

Ce traitement des responsables turcs par le gouvernement néerlandais est "hostile" et "une première en 405 ans de relations" entre les deux pays, déplore la même source.

Plus tôt dans la journée, le président Recep Tayyip Erdogan a vertement critiqué les autorités néerlandaises pour avoir l’interdiction de l’atterrissage de l’avion du ministre la qualifiant de "vestiges des Nazis".

"Comment vos vols (diplomatiques) vont-ils venir ici maintenant, après que vous n’avez pas accordé d’autorisation à notre ministre ?", s’est interrogé le chef de l’Etat en s’adressant aux autorités néerlandaises.

"Ils ne connaissent ni la politique, ni la diplomatie internationale (…). Ils sont les vestiges des Nazis, ce sont des fascistes", a critiqué le président turc cité par l’agence de presse Anadolu.

L’annonce d’annulation de l’autorisation d’atterrissage est intervenue quelques heures seulement après que le ministre Cavusoglu a déclaré que la Turquie imposerait des "sanctions sévères" à l’encontre des Pays-Bas, si le pays tente d’annuler le rassemblement qu’il avait programmé à Rotterdam.

Dans des déclarations, samedi matin, durant une interview à la chaîne CNN turque, M.Cavusoglu a affirmé que "si les Pays-Bas annulent mon vol, nous imposerons des sanctions sévères à leur encontre qui les affecteront économiquement et politiquement".

"Si les tensions augmentent (entre les deux pays) à cause de ma visite, alors qu’elles augmentent", a-t-il menacé.

Atlasinfo (avec map)
Samedi 11 Mars 2017 - 23:49





Nouveau commentaire :
Twitter