Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




André Azoulay reçoit le prix Nord-Sud 2014 du Conseil de l'Europe


Mercredi 1 Juillet 2015 modifié le Mercredi 1 Juillet 2015 - 19:56




André Azoulay, Conseiller du Roi, a reçu, mercredi à Lisbonne, le prix Nord-Sud 2014 du Conseil de l'Europe des mains du président de la République du Portugal, Anibal Cavaco Silva.

Le Prix Nord-Sud 2014 a été attribué à M. Azoulay pour sa contribution au processus de paix au Moyen Orient, notamment par la promotion de la réconciliation entre Juifs et Musulmans ainsi que pour son rôle au service de la promotion du dialogue interculturel dans la région du bassin méditerranéen.

Lors d'une cérémonie organisée à l'Assemblée de la République, en présence notamment du Secrétaire général du Conseil de l'Europe, Thorbjorn Jagland, de la présidente du Parlement portugais, Assunçao Esteves, et d'un parterre de personnalités du monde politique, académique, culturel et diplomatique, le prix Nord-Sud a été également attribué au Dr. Maura Lynch (Irlande) en reconnaissance de son dévouement et détermination pour la promotion des Droits de l'Homme, en particulier pour le rétablissement de la dignité des plus défavorisés.

S'exprimant à cette occasion, M. Azoulay s'est dit profondément heureux, fier et ému de voir que cette "croisade" qui était la sienne depuis plus d'un demi-siècle ait choisi "le camp de la résistance pour que nos religions, nos histoires, nos identités ne soient pas instrumentalisées ou prises en otage par qui que ce soit".

"J'ai eu le privilège d'incarner, à travers ce que mon pays le Maroc m'a donné, l'art de tous les possibles. Le citoyen marocain que je suis est à la fois juif, berbère et arabe. J'existe et je résiste à cette régression qui mine et fragilise la communauté des Nations", a affirmé M. Azoulay.

Pour lui, on doit absolument prendre la juste mesure de cette fracture et de ce recul nourris par le déni de l'autre, ajoutant ainsi que "le véritable et seul ennemi de l'Homme est l'ignorance" paraphrasant le grand philosophe arabe et méditerranéen Ibn Arabi.

Rappelant les événements tragiques qui ont eu lieu à moins d'une semaine en Tunisie, au Koweït, en France en Somalie et en Egypte, M. Azoulay a souligné qu'on ne peut pas aujourd'hui célébrer le dialogue, la tolérance et la paix et rester spectateur passif de ces régressions. "La communauté des Nations doit se refonder pour reconquérir la modernité sociale qui caractérisait les relations internationales il n'y a pas longtemps", a-t-il dit.

Et de souligner à cet égard, que le Maroc a eu le courage et la capacité visionnaire sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, de proposer à son peuple une Constitution qui a été adoptée en juillet 2011, et qui dit que le Maroc contemporain a été historiquement forgé et ciselé par la civilisation berbère, le judaïsme, la civilisation arabo-musulmane et par son identité hassanie.

Cette vérité a été dite en terre d'Islam, un Islam des lumières, de la modernité et de la résistance à l'archaïsme, a-t-il conclu.

Dans son allocution de circonstance, le Président portugais a tenu à saluer le rôle important que joue M. Azoulay dans la promotion du dialogue interculturel et le rapprochement entre les deux rives de la Méditerranée, une région qui, selon lui, reste confrontée à de grands défis.

Le secrétaire général du Conseil de l'Europe M. Jagland a, de son côté, rendu hommage au leadership de SM le Roi Mohammed VI dont l'autorité pionnière a donné tout son sens et son entière plénitude à une gouvernance fondée sur la réforme permanente et l'évolution pacifique et consensuelle de la société marocaine.

Ont pris également part à cette cérémonie, le Président du Comité exécutif du Centre Nord-Sud, Jean-Marie Heydt, le ministre des Affaires étrangères portugais, Rui Machete et l'ambassadeur du Maroc à Lisbonne, Karima Benyaich, ainsi que plusieurs autres éminentes personnalités.

Ce prix est attribué annuellement depuis 1995 à deux personnes s'étant distinguées de par leur dévouement, implication et action pour la promotion des droits de l'Homme et de la pluralité démocratique, ainsi que de par leur rôle pour le renforcement de la solidarité Nord-Sud.

Simultanément à son éminente carrière en économie, André Azoulay s'est dédié à la promotion du dialogue entre les cultures, populations, femmes et hommes du bassin méditerranéen. Il a été Président de la Fondation Euro-Méditerranéenne Anna Lindh pour le Dialogue entre les Cultures de 2008 à 2014.

De plus, il est depuis 2005, membre du Groupe de Haut Niveau de l'Alliance des Civilisations des Nations unies. Il préside aussi le Comité exécutif de la fondation Trois Cultures et Trois Religions, basée à Séville, en Espagne et il est l'un des membres fondateurs du Groupe Aladin pour la promotion de la compréhension mutuelle et des relations interculturelles entre la communauté islamique et le reste du monde.

Le Centre Nord-Sud du Conseil de l'Europe, basé à Lisbonne depuis 1990, a pour objet la promotion de l'éducation à la citoyenneté mondiale, assise sur les principes du respect des droits de l'Homme et de la responsabilité des citoyens à travers le dialogue entre l'Europe, le Sud de la Méditerranée et l'Afrique.

Mercredi 1 Juillet 2015 - 19:53





Nouveau commentaire :
Twitter