Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Ambiance fiévreuse autour de l’équipe algérienne de football


Dimanche 13 Juin 2010 modifié le Lundi 14 Juin 2010 - 09:23

A évènement exceptionnel, fête exceptionnelle. C’est la folie autour de l’équipe algérienne de football. Des dizaines de supporters déferlent chaque jour dans les quartiers à forte fréquentation maghrébine, tels Barbès, Saint-Denis, Belleville, Grigny où l’ambiance du Mondial se vit au quotidien dans un esprit festif et fiévreux.




Ambiance fiévreuse autour de l’équipe algérienne de football
« One, two, three, viva l’Algérie ! ». Massés jeudi dernier sur les tables, les chaises et le bar du Café ‘’La Gazelle’’, sis rue Gabriel Péri à Saint Ouen, des dizaines de supporters ont fait vibrer la vitrine de l’établissement en brandissant les couleurs de l’équipe algérienne qui s’opposera ce dimanche à la Slovénie.

Pris chaque jour d’assaut, le patron du Café, Rabah, semble émerveillé par cette importante activité commerciale qui rapporte gros malgré les quelque dégâts occasionnés au niveau des chaises, des tables et autres objets.

‘’Ils ont pris l’habitude de se retrouver à ‘’La gazelle’’, depuis le tirage au sort de la Coupe du monde pour évoquer les prouesses de telles ou telles équipes et vanter les qualités techniques des joueurs algériens. Ce sont pour la plupart des Algériens mais aussi Marocains, Tunisiens et même Français qui se plaisent dans leurs maillots floqués du nom des joueurs des Fennecs comme Saïfi, Ghezzal, Mansouri et Ziani pour ne citer que les attaquants, confie le patron Rabah à Atlasinfo.

Cette activité fiévreuse touche également les boutiques des banlieues à l’image du grand magasin de Grigny qui s’est retrouvée en rupture de stock. ‘‘Non loin de lui, Norbert, un fanatique du club de Nancy, ville dont il est originaire, est impressionné par le flot incessant des jeunes et de moins jeunes dans les magasins de sport.

‘’Ce ne sont pas uniquement les maillots qui cartonnent chez nous, c’est aussi les survêtements, parkas, casquettes, drapeaux blanc et vert, ballons, écharpes et autres articles exposés à des prix très abordables’’, se félicite-t-il avant d’ajouter : ‘‘Le maillot de l’Algérie marche chez moi, mieux que celui de la France ou du Portugal. Le supporteur algérien le veut avant même de voir les résultats de son équipe, tandis que les supporters de France ou autre vont attendre, eux, que leur équipe soit dans le dernier carré de la compétition pour mettre la main dans la poche’’.

En face de lui, le Marocain d’origine tangéroise, Khalid Annokri est aux anges : ‘’A ce rythme de vente, je suis ‘’bien, bien’’, plaisante-t-il, en sirotant sereinement son verre de thé à la menthe dans l’attente d’une nouvelle livraison de casquettes et de maillots floqués Saïfi et Ziani, les plus prisés selon lui.

De l’autre côté du boulevard, c’est une autre ambiance de vendeurs qui exposent soigneusement sur leurs étalages survêtements, casquettes, drapeaux vert et blanc et autres produits offerts à des prix sacrifiés.

Pour Larbi Ghali, ce jeune Kabyle de 25 ans, qui étale ses articles à ciel ouvert pour un prix de 8 euros, ‘’l’Algérie arrive largement en tête en terme de commandes, devant des articles aux couleurs du Portugal, d’Espagne, et même des pays africains comme le Cameroun et la Côte d’Ivoire, eux aussi qualifié pour le Mondial.

Loin du commerce footballistique, l’histoire de certains supporteurs est pour le moins étonnante. Pour aller encourager leur équipe, certains ont été jusqu’à annuler leur mariage, d’autres ont sacrifié purement et simplement leurs vacances..
Son mariage était prévu pour le mois de juin, mais dans la balance c’est le voyage en Afrique du Sud qui a pesé le plus lourd. Souhaïl, un jeune de la banlieue de Grigny, a reporté son mariage afin de pouvoir s’offrir le billet d’avion. ‘’Nous avons attendu vingt ans avant de voir notre sélection nationale se qualifier pour le Mondial. Nous ne vivrons peut-être pas l’événement une seconde fois’’, explique-t-il. ‘’ Alors que si je ne me marie pas aujourd’hui, je me marierai demain’’, justifie-t-il. ‘’J’ai de la chance car j’ai réussi à convaincre ma fiancée qui a fini par accepter ma décision’’.

Pensant bien faire, Saïd a réservé des mois à l’avance une salle pour célébrer ses noces le 23 juin. Mais il a eu ‘’tort sur toute la ligne’’. ‘’Alors, pour que tout le monde puisse suivre ce jour-là, la rencontre Algérie -États-Unis, la fête sera interrompue deux heures durant, le temps du match. ‘’Comme la majorité des familles comptaient ne pas venir au mariage, j’ai décidé de mettre un écran géant dans la salle des fêtes afin qu’ils puissent suivre le match’’, explique le futur marié.

L’enthousiasme populaire autour des Fennecs est si palpable et si extraordinaire auprès de la communauté maghrébine, bien décidée à n’en rater aucun match.

Reportage: Anas Bachir
Dimanche 13 Juin 2010 - 12:36





Nouveau commentaire :
Twitter