Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Allemagne: une mosquée présumée proche du groupe Etat islamique fermée


Vendredi 5 Décembre 2014 modifié le Vendredi 5 Décembre 2014 - 23:23

La police allemande a fait fermer une mosquée de Brême (nord de l'Allemagne)soupçonnée de soutenir les jihadistes du groupe Etat islamique (EI), a annoncé vendredi un responsable des autorités locales.




La Ville-Etat de Brême a également fait interdire une association à laquelle la mosquée est rattachée, le club de la culture et des familles salafistes (KuF), a précisé le ministre de l'Intérieur de Brême, Ulrich Mäurer, cité dans un communiqué.

L'association est aussi soupçonnée de faire de la propagande pour l'EI. Ses locaux ont également été perquisitionnées, ainsi que 17 appartements.

"Il n'existe aucune tolérance" face à ce genre d'associations, a insisté M. Mäurer dans le communiqué. "Nous utilisons tous les moyens juridiques pour interdire de telles associations afin d'éviter des attentats en Allemagne et des départs dans les zones de guerre" de futurs combattants jihadistes, a-t-il poursuivi.

Les prêches dans cette mosquée servaient à glorifier les jihadistes en Syrie, considérés comme "des modèles" qui "doivent faire des émules", précise le communiqué des autorités locales.

Le lieu de culte jouerait également un rôle important dans le recrutement et l'envoi de musulmans radicalisés pour combattre aux côtés de l'EI en Syrie, selon la même source.

Quinze personnes originaires de Brême parties combattre en Syrie ont été identifiées jusqu'à présent. Elles appartenaient toutes ou avaient des proches dans cette association KuF, dans le collimateur des renseignements intérieurs depuis plusieurs années, selon le ministère de l'Intérieur de cette ville proche de la mer du Nord.

L'Allemagne évalue à 550 le nombre de ses ressortissants qui ont rejoint les jihadistes en Irak et Syrie, et au moins 60 d'entre eux y ont trouvé la mort.

L'Allemagne a fait interdire en septembre sur son territoire toute activité de soutien, de recrutement et de propagande pour l'organisation jihadiste.
Vendredi 5 Décembre 2014 - 23:22

AFP




Nouveau commentaire :
Twitter