Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Allemagne: Un ministre fustige les aides généreuses aux réfugiés


Samedi 9 Septembre 2017 modifié le Samedi 9 Septembre 2017 - 18:43

Le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maizière, en campagne électorale, a jugé samedi que les généreuses prestations offertes aux demandeurs d'asile en Allemagne, selon lui, créent "un appel d'air" pour les migrants, s'attirant de vives critiques.




Allemagne: Un ministre fustige les aides généreuses aux réfugiés
"Les prestations pour les réfugiés sont (en Allemagne) en comparaison européenne assez élevées. C'est une partie de l'appel d'air vers l'Allemagne", a estimé ce proche d'Angela Merkel dans un entretien au quotidien régional Rheinische Post samedi.

"L'Allemagne est le pays dans lequel la plupart veulent vivre notamment parce que nos conditions d'examen (des demandes d'asile) et de prise en charge sont généreuses en comparaison européenne", a ajouté le ministre conservateur.

Sous l'impulsion de la chancelière, M. de Maizière a été à l'origine de plusieurs tours de vis en matière d'accueil des migrants depuis l'afflux de plus d'un million de personnes en 2015 et 2016.

Le ministre s'est également prononcé pour une harmonisation des procédures d'asile dans les différents pays européens, un chantier déjà ouvert à Bruxelles.

L'Union européenne doit avoir "un système d'asile vraiment homogène", a-t-il réclamé.

A deux semaines des élections législatives, les Verts et la gauche radicale die Linke, dans l'opposition, ont fustigé ces déclarations.

Les prestations versées aux réfugiés "ne peuvent pas être abaissées sous le minimum vital", a lancé la chef de file des Verts pour les législatives, Katrin Göring-Eckardt. L'Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Angela Merkel est "prête à tout dans la course avec le (parti libéral) FDP et (la droite nationaliste et anti-migrants) AfD", a-t-elle ajouté.

Un responsable parlementaire de die Linke (gauche), Jan Korte, a quant à lui souligné auprès de l'agence allemande DPA que M. de Maizière cherchait ni plus ni moins à "défigurer le droit d'asile".

En Allemagne, un demandeur d'asile arrivé seul a droit à un hébergement et peut recevoir jusqu'à plus de 390 euros par mois pour couvrir ses dépenses d'alimentation, d'habillement et autres.

Samedi 9 Septembre 2017 - 15:46





Nouveau commentaire :
Twitter