Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Algérie: un journaliste condamné à deux ans de prison pour ses écrits sur les réseaux sociaux


Mardi 12 Juillet 2016 modifié le Mercredi 13 Juillet 2016 - 15:36

Un journaliste algérien a été condamné lundi à deux ans de prison ferme pour ses publications sur les réseaux sociaux, rapportent les médias locaux.




Algérie: un journaliste condamné à deux ans de prison pour ses écrits sur les réseaux sociaux
Mohamed Tamalt, correspondant de la chaîne de télévision KBC à Londres, a écopé également d’une amende de 200.000 Dinars, indiquent les mêmes sources citant l’un de ses avocats.

Le journaliste condamné anime une page sur Facebook dans laquelle il publie des contenus mettant en cause des responsables algériens. Il a été arrêté le 27 juin devant chez lui à Alger avant d’être placé en détention.

Sa libération sous caution a été refusée lors d’une audience, le 4 juillet, amenant ses avocats à se retirer en signe de protestation contre ce qu’ils considèrent comme une "détention arbitraire".

Le groupe de presse "El Khabar" auquel appartient la chaine tv KBC subit ces derniers jours les foudres du pouvoir algérien. Le directeur de KBC et le producteur d’une émission satirique qui traite sur le mode de la dérision des problèmes que vivent les Algériens, ont été placés la semaine dernière en détention préventive dans le cadre d’une enquête sur l’exploitation d’un studio d’enregistrement. Une directrice centrale au ministère de la Culture a également été placée en détention préventive dans cette affaire, tandis que le directeur général du groupe El-Khabar, Zahir Smati et sa comptable sont cités comme témoins.

L'organisation de défense de la liberté de la presse "Reporters sans frontières" a dénoncé une "atteinte au journalisme indépendant", appelant "les autorités à ne pas entraver le travail" de la chaîne KBC.

Ces arrestations interviennent alors que la justice algérienne, saisie par le gouvernement, a suspendu le 15 juin le rachat du groupe de presse "El-Khabar" par le milliardaire Issad Rebrab, qui se dit traqué par le régime. Ce groupe de presse comprend l'un des principaux quotidiens algériens (du même nom, un des plus forts tirages du pays), la chaîne de télévision KBC, une imprimerie et une société de diffusion. Une décision sur le fond sur le rachat du groupe devrait être rendue "au plus tard le 15 juillet".

Mardi 12 Juillet 2016 - 10:19





Nouveau commentaire :
Twitter