Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Algérie : un chanteur de raï arrêté pour avoir critiqué la police


Lundi 22 Avril 2013 modifié le Mardi 23 Avril 2013 - 14:33

En Algérie, il ne faut pas badiner avec la police. Cheb Fayçal, un jeune chanteur de raï, musique en vogue dans le pays, en a fait les frais. Il vient d'être arrêté pour avoir critiqué les policiers dans une de ses chansons. Il a été écroué et comparaîtra jeudi devant le tribunal d'Oran, terre de raï d'où est originaire le roi Cheb Khaled, pour «atteinte aux corps constitués».




Algérie : un chanteur de raï arrêté pour avoir critiqué la police
On lui reproche d'avoir interprété une chanson dans laquelle il se moque de la police et de son directeur général, ont indiqué lundi des sources concordantes.

«Le chanteur de raï Cheb Fayçal a été arrêté dimanche après une plainte de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), à la suite de l'interprétation d'une chanson ironique sur la police et son premier responsable, le général Abdelghani Hamel», rapportent des médias locaux. Une source à la DGSN a confirmé l'information sans donner de détails.

D'autres morceaux s'attaquent aux autorités et au président

Selon des sources concordantes, Cheb Fayçal, un chanteur connu dans l'Ouest algérien, a composé les paroles de cette chanson et l'a «interprétée dans les boîtes de nuit oranaises». Dans ce morceau, qui n'a pas été enregistré dans un studio mais s'est propagé sur internet et est chanté dans les stades, Cheb Fayçal qualifie les policiers de «balances».

En 2005, un autre chanteur de raï, Cheb Azzedine, avait été condamné à un an de prison ferme par un tribunal de Chlef (250 km à l'ouest d'Alger) après la diffusion d'une chanson dans laquelle il se moquait du wali (préfet) et du procureur de la République. Le raï, musique très prisée dans l'Ouest algérien et jugée décadante par les conservateurs, a été notamment popularisé à l'étranger par Khaled et Cheb Mami. Depuis quelques années, en marge du Printemps arabe qui n'a pas touché réellement l'Algérie, des jeunes ont enregistré sur You Tube des chansons s'attaquant aux autorités et au président Bouteflika.


Source: LeParisien.fr


Lundi 22 Avril 2013 - 23:26






1.Posté par rachid le 25/04/2013 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
LES RAPPEURS MAROCAINS L' ONT FAIT MAIS PAS ARRETE VIVE LE MAROC. ET CA VEUX NOUS DONNER DES LECONS.

2.Posté par chanteur le 10/05/2013 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Maroc ou Algérie, peu importe. Un chanteur renvoie une image à son public, notamment les plus jeunes et doit ainsi respecter une certaine ligne de conduite. Que ce soit au Maghreb ou en France, un chanteur doit prendre des responsabilités et s'inscrire dans la légalité et le respect de l'autre...

Nouveau commentaire :
Twitter