Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Algérie-législatives: un parti radical islamiste menace d'une révolution


Dimanche 13 Mai 2012 modifié le Dimanche 13 Mai 2012 - 14:13




Algérie-législatives: un parti radical islamiste menace d'une révolution
Le président fondateur du parti radical islamiste Front de la Justice et du Développement (FJD) Abdallah Djaballah a dénoncé dimanche à l'AFP le scrutin législatif du 10 mai en Algérie qui a laminé les islamistes et a menacé le pays d'une révolution.

"Nous ne reconnaissons pas ces résultats, a-t-il déclaré dans un entretien téléphonique. Ils "ont fermé la porte du changement par les urnes et il ne reste à ceux qui croient au changement que le choix tunisien", a-t-il dit.

Ce parti a obtenu sept députés (59 pour l'ensemble islamiste) sur 462 sièges à la nouvelle assemblée nationale. Le précédent parlement de 389 sièges comptait 59 députés islamistes de plusieurs partis.

Le Conseil constitutionnel doit encore valider les résultats du scrutin.

Ce scrutin "créée une situation d'insécurité et d'instabilité", a affirmé le dirigeant de ce parti, agréé en 2012. Il avait auparavant fondé deux partis Al-Islah (Réforme) et Ennahda (Renaissance), dont il a été ensuite expulsé, et qui ont obtenu des sièges dans le nouveau parlement.

"Tôt ou tard le choix sera tunisien", a-t-il encore déclaré, en référence à la révolution qui a renversé le 14 janvier 2011 le président Zine el-Abidine Ben Ali et donné le coup d'envoi du Printemps arabe.



Dimanche 13 Mai 2012 - 14:04





Nouveau commentaire :
Twitter