Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Algérie : le président Bouteflika candidat à un 4e mandat présidentiel en avril


Samedi 22 Février 2014 modifié le Dimanche 23 Février 2014 - 16:19

Le président Bouteflika est officiellement candidat à un 4e mandat présidentiel en avril. Abdelaziz Bouteflika a accédé à la présidence en 1999 grâce au soutien des militaires lors d'une élection marquée par le retrait de ses adversaires




Le président algérien Abdelaziz Bouteflika sera candidat à un 4e mandat à l'élection présidentielle, a annoncé aujourd'hui le premier ministre Abdelmalek Sellal. Une annonce officielle pourrait avoir lieu demain dimanche.

Agé de 76 ans, au pouvoir depuis 1999, le président algérien été victime d'un accident vasculaire cérébral en avril dernier et n'a pu reprendre ses fonctions qu'à l'issue d'une longue hospitalisation en France. Il a poursuivi sa convalescence en Algérie et n'est que rarement apparu en public depuis..

Abdelaziz Bouteflika, qui a dû être hospitalisé près de trois mois en France l'année dernière après son AVC, n'avait jusque là toujours pas annoncé s'il se représentait, mais le patron du Front de libération nationale (FLN, majoritaire à l'Assemblée), Amar Saïdani, répétait que le président était le candidat de son parti.

80 candidats déclarés

Mardi, Abdelaziz Bouteflika était monté au créneau pour dénoncer des tentatives de "déstabilisation" visant la présidence et l'armée qui font croire, selon lui, que l'institution militaire est en proie à des divisions. Cette déclaration est intervenue alors que l'armée, qui joue un rôle majeur en Algérie, se déchirait par médias interposés sur un soutien à un quatrième mandat d'Abdelaziz Bouteflika.

Plus de 80 personnes, parmi lesquelles de vieux routiers de la vie politique dont un ex-Premier ministre d'Abdelaziz Bouteflika, Ali Benflis, ont annoncé leur intention de se porter candidat au scrutin. Les candidatures peuvent être déposées jusqu'au 4 mars, puis le conseil constitutionnel aura dix jours pour annoncer la liste des candidats retenus.


Samedi 22 Février 2014 - 13:56






1.Posté par dedine le 23/02/2014 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Candidat par procuration.

2.Posté par dz power le 23/02/2014 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme chacun et chacune d'entre vous le saviez le Roi de la république algérienne Bouteflika s' est de nouveau représenté pour un 4éme mandat !... même impotent et grabataire celui-ci reste en place comme CEAUSECU le dictateur Roumain; reste a savoir si un dictateur peut réellement diriger une nation de son lit avec une simple télécommande.

3.Posté par Berny le 23/02/2014 13:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'Algérie s'apprête à voter pour un mort-vivant. On ne voyait ça effectivement que dans les pays de l'Est dont les régimes se sont effondrés depuis. Un dernier bastion y a échappé: l'Algérie !!! LOL

4.Posté par Lahsen le 24/02/2014 18:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est un pays qui ne respecte jamais rien, et même pas sa propre constitution, ou les lois en vigueur en Algérie.
Qui disent ceci:
1 - Un Président malade ne peut pas diriger le pays,.
2- Le président ne peut pas prendre le pouvoir plus de 2 fois
3- aucun membre du gouvernement ou des généraux na voulu prendre sa pension. Ils veulent tous rester pour l’éternité au pouvoir.
Et 4 et 5 et 6 etc..

5.Posté par Nirmal le 25/02/2014 23:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L' Algérie est le seul pays au monde ou le candidat a la présidentielle
n'a pas besoin de faire campagne pour se faire élire: c'est dire l'état des partis politiques algériens; ils sont tous muselés par les prédateurs au pouvoir.

6.Posté par ABI-AYAD le 28/02/2014 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'Algérie à été toujours en avance sur les autres pays, par son indépendance, ses innovations dont la dernière en date est la réélection de son président "handicapé" par un AVC ( Avenir Vite Concluant) que nul ne doit contester. Pendant que beaucoup de pays dans le monde cherche l'égalité (légalité) homme-femme, droit et place des handicapés dans l'emploi, la ville, etc... L'Algérie offre le premier poste tant convoité à un "handicapé" qui est la présidence, plus haute fonction d'un état, ne mérite-t-il pas cette place ?. Après avoir tant donné à son pays qu'il aime et chéri tant. Il n'a pas pu mourir au front pendant la guerre d'indépendance, il souhaite mourir sur son trône pour certain et au combat pour les autres, dont je fais parti. Car le poste de président n'est pas de tout repos, comme pourraient le penser certains et l'Algérie à beaucoup changée depuis sa venue et son ingéniosité à la remettre sur la bonne voie, dont certains l'avaient privée de sa voix, en se faisant passer pour des sourds. C'est trop facile de venir aujourd'hui critiquer et vouloir évincer, celui qui a tout les droits et le mérite de se représenter et donner le peu d'énergie qui lui reste à son peuple tant désiré.
Ne touchez donc pas à notre "handicapé" tant estimé !. Il a tout le mérite de candidater.

7.Posté par ABI-AYAD le 28/02/2014 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand ?.

Nouveau commentaire :
Twitter