Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Algérie: le FLN soutient la candidature du président Bouteflika pour un quatrième mandat


Samedi 21 Septembre 2013 modifié le Samedi 21 Septembre 2013 - 17:42




Algérie: le FLN soutient la candidature du président Bouteflika pour un quatrième mandat
Le Front de libération nationale (FLN), première force politique en Algérie, a exprimé son soutien à la candidature d'Abdelaziz Bouteflika pour un quatrième mandat à la prochaine élection présidentielle, prévues en avril 2014.

"Le dossier des présidentielles est clos, puisque le chef du parti est en même temps le président de la République", a dit le secrétaire général de cette formation, Amar Saïdani, dont les propos ont été rapportés samedi par le quotidien +Sawt Al Ahrar+, organe du FLN.

M. Bouteflika est, en effet, le président d'honneur du Front de libération nationale, parti au pouvoir en Algérie depuis l'indépendance du pays en 1962.

Evoquant les alliances en perspective du scrutin présidentiel, M. Saïdani, qui s'exprimait en marge d'une réunion partisane à Oran, a indiqué que le FLN "a entamé un dialogue avec les autres partis et souhaite engager un débat autour des questions nationales majeures, notamment la préservation de la paix dans le pays".

Plébiscité fin août dernier à la tête du FLN, en remplacement d'Abdelaziz Belkhadem destitué huit mois auparavant, M. Saïdani a assuré que le vieux parti "reste ouvert sur l'opposition" et ne veut pas "le retour à la pensée unique".

Il y a deux jours, le Rassemblement national démocratique (RND), deuxième force parlementaire en Algérie, a réitéré son soutien au président Abdelaziz Bouteflika, allusion faite à une éventuelle candidature pour un quatrième mandat.

"Nous avons soutenu le président de la République depuis sa venue au pouvoir, nous le soutenons aujourd'hui et nous allons continuer à le soutenir", a assuré le secrétaire général par intérim du RND, Abdelkader Bensalah, devant les membres de la commission nationale de préparation du 4ème congrès du parti.

Au pouvoir depuis 1999, M. Bouteflika, victime d'un mini-AVC fin avril dernier suivi d'une hospitalisation de près de trois mois en France, ne s'est pas encore prononcé s'il va se présenter à sa propre succession lors de la prochaine élection présidentielle.

Les médias algériens évoquent de plus en plus l'éventualité d'une nouvelle alliance présidentielle qui commence à se dessiner entre le FLN, le RND, le Mouvement Populaire Algérien (MPA) et le Rassemblement pour l'Espoir de l'Algérie, connu communément sous l'appellation du TAJ.

Samedi 21 Septembre 2013 - 13:30





Nouveau commentaire :
Twitter