Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Algérie: l'incapacité à diversifier l'économie nationale est quasi pathologique (Le Point Afrique)


Jeudi 17 Août 2017 modifié le Vendredi 18 Août 2017 - 00:07




Algérie: l'incapacité à diversifier l'économie nationale est quasi pathologique (Le Point Afrique)
L'incapacité à diversifier l'économie nationale est quasi pathologique en Algérie, écrit le site français Le Point Afrique, relevant que "le goût du pouvoir et du dinar de quelques-uns obère toute stratégie à moyen et long terme".

L'auteur de l'article évoque un certain nombre de marqueurs inquiétants, notant que l'État ne vit quasiment que de ses recettes liées aux hydrocarbures, près de 98 pc de ses exportations.

Les dépenses publiques ne sont couvertes que si le prix du baril de pétrole dépasse les cent dollars, explique le site, faisant observer que le Fonds de régulation de recettes, "un matelas confectionné en cas de coup dur", est désormais au plafond de ses possibilités.

Le second marqueur est la dépense publique, ajoute le chroniqueur, précisant que cette variable d'ajustement de la paix sociale n'a plus les moyens de son rôle, d'autant plus que le chômage des jeunes (16-24 ans) atteint au second trimestre 2017 les 29 %.

Les autres marqueurs évoqués par le site sont le discrédit politique, ainsi que la démographie, expliquant que les moins de trente ans représentent aujourd'hui les deux tiers de la population.

Cette tranche d'âge productive – les 25-64 ans qui représenteront 50 % de la population en 2030 – va se prendre de plein fouet la crise économique liée à la réalité internationale, la cécité du pouvoir et la corruption qui mine tout espoir d'investissement autre que dans les hydrocarbures, croit savoir l'auteur de l'article.

Le Point Afrique indique, par ailleurs, que malgré sept sites classés au patrimoine mondial de l'humanité, le tourisme en Algérie n'existe pas.
Jeudi 17 Août 2017 - 13:44





Nouveau commentaire :
Twitter