Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Algérie : importants renforts militaires à la frontière avec la Tunisie


Samedi 7 Septembre 2013 modifié le Samedi 7 Septembre 2013 - 15:52

L'armée algérienne a envoyé d'importants renforts dans l'Est du pays, une zone où la tension est montée d'un cran depuis l'attaque terroriste ayant coûté la vie à 8 soldats tunisiens dans le mont Chaâmbi, fin juillet dernier, rapporte samedi la presse locale.




Algérie : importants renforts militaires à la frontière avec la Tunisie
L'armée algérienne a envoyé d'importants renforts dans l'Est du pays, une zone où la tension est montée d'un cran depuis l'attaque terroriste ayant coûté la vie à 8 soldats tunisiens dans le mont Chaâmbi, fin juillet dernier, rapporte samedi la presse locale.

"Le commandement de l'état-major a de nouveau renforcé son dispositif sécuritaire par le transfert de pas moins de 3.000 soldats supplémentaires" aux frontières avec la Tunisie, explique le quotidien +L'Expression+, précisant que le nombre de militaires dépêchés dans cette zone "a triplé depuis le début de la mise en place de la stratégie de lutte contre les groupes terroristes en provenance des pays voisins".

Selon le journal, "cette décision intervient 24 h après l'audience accordée (mardi dernier) par le président (Abdelaziz) Bouteflika au chef d'état-major de l'ANP (armée national populaire), le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah".

Le quotidien arabophone +Al Fadjr+ avait souligné que le chef d'Etat algérien "a farouchement refusé le projet d'installation d'une base américaine sur les frontières tuniso-algériennes pour la lutte contre le terrorisme", en réaction à une information rapportée par plusieurs médias tunisiens au sujet de l'intention de Washington d'installer une base militaire au sud de ce pays.

A Tunis, le porte-parole du ministère de la Défense a démenti vendredi l'installation d'une telle base, expliquant que la décision du gouvernement déclarant zone-tampon une partie du Sahara tunisien faisait suite à l'accroissement des risques sécuritaires, particulièrement les menaces terroristes et le trafic d'armes.

Le ministère tunisien des Affaires étrangères a également démenti "catégoriquement" l'existence d'un projet tuniso-américain pour la création d'une base militaire américaine sur le territoire tunisien, qualifiant "d'infondées" les rumeurs qui ont circulé sur les réseaux sociaux et relayées par certains médias.
Samedi 7 Septembre 2013 - 13:40





Nouveau commentaire :
Twitter