Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Algérie: Une nouvelle marche empêchée à Alger par les forces de sécurité


Samedi 26 Février 2011 modifié le Samedi 26 Février 2011 - 16:09




Said Sadi tente de monter sur une voiture de police pour s'adresser aux manifestants rassemblés à la place des martyrs en ce samedi 26 février 2011
Said Sadi tente de monter sur une voiture de police pour s'adresser aux manifestants rassemblés à la place des martyrs en ce samedi 26 février 2011
Une nouvelle marche pour la démocratie à laquelle a appelé, samedi à Alger, la coordination nationale pour le changement et la démocratie, aile des partis politiques (CNCD-partis politiques), a été empêchée par les forces de sécurité algériennes qui ont déployé leur dispositif sécuritaire dans le centre de la capitale Alger.

Une centaine de manifestants, dont le président du parti de l'opposition le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Saïd Sadi, et le président d'honneur de la Ligue algérienne de défense des droits de l'homme (LADDH), Ali Yahia Abdenour, qui tentaient de marcher de la place des Martyrs vers la place du 1er Mai, ont été bloqués par les forces de police déployées sur les lieux.

Contrairement aux marches précédentes, l'itinéraire prévu par les initiateurs a été inversé, soit de la place des Martyrs à la Place 1er Mai. A rappeler que la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD), l'initiatrice des deux marches précédentes (12 et 19 février) s'est scindée en deux structures en raison de divergences de vue entre ses membres.

La première structure CNCD-société civile regroupe la ligue algérienne pour la défense des droits de l'Homme (LADDH), les syndicats autonome SNAPAP, CLA, SATEF et CNES et d'autres ONGs. Le deuxième groupe CNCD-partis politiques est composé des partis RCD, PLD et d'autres formations politiques et organisations associatives. La première aile "préfère s'occuper de la sensibilisation avant de revenir à la rue ", alors que la seconde "veut maintenir la pression par des manifestations régulières".



Samedi 26 Février 2011 - 15:21

Atlasinfo (avec MAP)





1.Posté par lilou le 27/02/2011 12:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ET DIRE QUE CE PAYS SE DIT ETRE UN PAYS DE DROIT; ILS ONT JUSTE LE DROIT DE LA FERMER A COUPS DE BATONS C EST TOUT.

Nouveau commentaire :
Twitter