Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Algérie: Louisa Hanoune dénonce l'interdiction de sortie du territoire du général Medjdoub


Lundi 19 Octobre 2015 modifié le Lundi 19 Octobre 2015 - 17:04

L'interdiction de sortie de territoire qui a frappé le général-major Djamel Kehal Medjoub, ex-chef de la sécurité présidentielle de Bouteflika — dont les déboires remontent au mystérieux incident des coups de feu près de la résidence présidentielle à Zéralda —, a fait réagir Louisa Hanoune, leader du Parti des travailleurs (PT), la qualifiant "de dérives très graves" et de "dérapage dangereux".




«Ce comportement et cette façon d’agir nous inquiètent au plus haut degré. Cela fait partie, à notre sens, de dérives qui sont très graves pour la sécurité intérieure», a déclaré la secrétaire générale du PT.

Mme Hanoune a dénoncé cette interdiction ainsi que l’arrestation, il y a quelques jours, d’un autre général. «Ceci nous inquiète, dit-elle, car cela porte atteinte à la stabilité et la pérennité de l’Etat algérien et touche à l’autorité de l’Etat et à l’aura du pays, notamment par rapport à la lutte qu’il a menée durant plus d’une décennie et qu’il continue de mener contre le terrorisme.»

Mme Hanoune évoque clairement une «purge» dans les rangs de l’armée. «Nous avons l’impression que la gestion de ces affaires échappe quelque part aux dirigeants. Il y a comme une perte de boussole totale. En plus, cette purge se déroule dans l’opacité la plus totale», dénonce-t-elle.

Quant au limogeage du puissant patron du DRS, le général Taoufik, Louisa Hanoune parle carrément d'un «règlement de comptes» ou d'une sorte «de vengeance».

“C’est un vent de folie qui a soufflé sur ce domaine-là et sur le domaine économique”, ajoute-t-elle, avant de lancer une prière : “Que Dieu préserve l’Algérie.”

Lundi 19 Octobre 2015 - 16:30

Par Lila Taleb




Nouveau commentaire :
Twitter