Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Algérie/Corruption : un important procès reporté


Lundi 20 Avril 2015 modifié le Lundi 20 Avril 2015 - 22:43

Le procès de l'affaire de l'autoroute est-ouest en Algérie, impliquant plusieurs sociétés étrangères, a été reporté au 26 avril peu après son ouverture dimanche devant le tribunal criminel d'Alger, en raison du retrait des avocats du principal accusé.




Algérie/Corruption : un important procès reporté
Chani Mejdoub, titulaire de la double nationalité algérienne et luxembourgeoise et consultant juridique et financier du consortium chinois Citic CRCC, est détenu depuis maintenant plus de cinq ans après avoir été arrêté à Alger par les services secrets.

Ses défenseurs, dont Me William Bourdon du barreau de Paris, ont contesté l'instruction et se sont retirés quand le tribunal a rejeté leur demande de déclarer nulle l'ensemble de la procédure.

"La décision du tribunal d'écarter en quelques secondes la preuve qui établissait l'existence de tortures et de mauvais traitements rendait inexorable notre retrait, décidé en parfaite concertation avec Chani Medjdoub, qui a décidé de se défendre tout seul", a déclaré Me Bourdon à l'AFP.

Selon les avocats, l'instruction a été ouverte trois semaines après le début de la détention au secret de M. Chani, qui a été torturé durant ce délai.

Après le refus de l'accusé d'accepter un avocat commis d'office, le président du tribunal a renvoyé le procès au 26 avril. Un premier renvoi avait déjà été décidé le 26 mars.

Seize personnes et sept sociétés étrangères sont accusées notamment de "corruption, blanchiment d'argent et dilapidation de deniers publics" dans le cadre de l'affaire de l'autoroute est-ouest.

Lancé en 2006 pour une durée de quatre ans et un coût de six milliards de dollars, ce chantier-phare de la présidence Bouteflika, encore inachevé et entaché de malfaçons, a vu son prix grimper à plus de 11 milliards de dollars, selon des estimations officielles.

Les sociétés étrangères convoquées au tribunal sont Citic CRCC (Chine), Cojaal (Japon), Sm Inc Canada, Isolux Carsan (Espagne), Piearotti (Italie), Garaventas (Suisse) et Coba (Portugal).

Lundi 20 Avril 2015 - 09:59

AFP




Nouveau commentaire :
Twitter