Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Algérie : Bouteflika procéde à un important remaniement ministériel à quelques mois de la présidentielle


Mercredi 11 Septembre 2013 modifié le Jeudi 12 Septembre 2013 - 06:49

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a procédé, mercredi, à un important remaniement ministériel, à quelques mois de l'élection présidentielle prévue en principe au printemps 2014, a annoncé une source officielle à Alger.




Algérie : Bouteflika procéde à un important remaniement ministériel à quelques mois de la présidentielle
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a procédé, mercredi, à un important remaniement ministériel, à quelques mois de l'élection présidentielle prévue en principe au printemps 2014, a annoncé une source officielle à Alger.

Selon des analystes, il s'agit de resserrer les rangs pour préparer l'élection, à laquelle M. Bouteflika ne devrait pas se présenter, au vu de ses problèmes de santé. "C'est le renforcement du clan présidentiel pour préparer les échéances d'avril 2014", souligne le politologue Rachid Tlemçani. Rachid Grim, politologue, abonde dans le même sens en estimant que "c'est un gouvernement de bataille pour préparer l'élection présidentielle".

Ainsi le gouvernement Abdelmalek Sellal, maintenu à son poste, a connu des transformations majeures avec les départs d'importants ministres, à leur tête le ministre de l'Intérieur, Daho Ould Kablia, remplacé par Tayeb Belaiz, et le chef de la diplomatie, Mourad Medelci, dont le portefeuille est revenu à Ramtane Lamamra, Commissaire de l'Union africaine à la Paix et à la Sécurité depuis 2008 et ancien représentant de l"Algérie à l'ONU.

L'une des grandes nouveautés du cabinet "Sellal bis" est la nomination du général Ahmed Gaid Salah, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), en tant que vice-ministre de la Défense nationale, un département sous la tutelle du chef de l'Etat depuis son arrivée au pouvoir en 1999.

Le premier gouvernement Abdelmalek Sellal, qui fait face à plusieurs critiques sur la gestion des dossiers économique et social, est entré en fonction le 4 septembre 2012, dans la foulée des élections législatives remportées largement par les partis de l'Alliance présidentielle (FLN et RND).



La liste du nouveau gouvernement est la suivante :


- Abdelmalek Sellal, Premier ministre.

- Tayeb Belaiz, ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur et des Collectivités Locales.

- Ahmed Gaid Salah, Vice-ministre de la Défense National, Chef de l'Etat-Major de l'Armée Nationale Populaire.

- Ramtane Lamamra, ministre des Affaires étrangères.

- Tayeb Louh, ministre de la justice, Gardes Sceaux.

- Karim Djoudi, ministre des Finances.

- Youcef Yousfi, ministre de l'Energie et des Mines.

- Amara Benyounes, ministre du Développement industriel et de la promotion de l'investissement.

- Abdelwahab Nouri, ministre de l'Agriculture et du développement rural.

- Bouabdallah Ghlamallah, ministre des Affaires religieuses et des wakfs.

- Mohamed Cherif Abbes, ministre des Moudjahidine.

- Mohamed El Ghazi, ministre auprès du Premier ministre, chargé de la Réforme du service public.

- Hocine Necib, ministre des Ressources en eau.

- Amar Ghoul, ministre des Transports.

- Farouk Chiali, ministre des Travaux publics.

- Abdelmadjid Tebboune, ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la ville.

- Dalila Boudjemaa, ministre de l'Aménagement du territoire et de l'environnement.

- Abdelkader Messahel, ministre de la Communication.

- Abelatif Baba Ahmed, ministre de l'Education nationale.

- Mohamed Mebarki, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

- Khalida Toumi, ministre de la Culture.

- Nouredine Bedoui, ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels.

- Saoud Bendjaballah, ministre de la Solidarité nationale de la famille et de la condition de la femme.

- Mustapha Benbada, ministre du Commerce.

- Mahmoud Khedri, ministre des Relations avec le parlement.

- Mohamed Bemeradi, ministre du Travail, de l'emploi et de la sécurité sociale.

- Abdelmalek Boudiaf, ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière.

- Mohamed Tahmi, ministre de la Jeunesse et des sports.

- Zohra Derdouri, ministre de la Poste et des technologies de l'information et de la communication.

- Mohamed Amine Hadj Said, ministre du Tourisme et de l'artisanat.

- Sid Ahmed Ferroukhi, ministre de la Pêche et des ressources en halieutiques.

- Abdelmadjid Bouguerra, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Affaires maghrébines et africaines.

- Mohamed Djellab, ministre délégué auprès du ministre des Finances,chargé du Budget.
Mercredi 11 Septembre 2013 - 19:15





Nouveau commentaire :
Twitter