Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Algérie: Bouteflika annonce une révision de la constitution


Samedi 16 Avril 2011 modifié le Samedi 16 Avril 2011 - 10:12




Algérie: Bouteflika annonce une révision de la constitution
En s'adressant au peuple algérien vendredi soir, Abdelaziz Bouteflika a tenté d'apaiser les tensions qui s'accroissent dans son pays depuis le début de l'année. Le chef d'Etat Algérien a ainsi promis de "renforcer la démocratie", dans ce pays où le poids de l'armée est considérable.

"Pour couronner l'édifice institutionnel visant à renforcer la démocratie, il importe d'introduire les amendements nécessaires à la Constitution" de 1996, a affirmé Abdelaziz Bouteflika dans son discours, qui a duré 20 minutes.

Le président a promis que "les courants politiques agissants et des experts en droit constitutionnel" participeront à la révision de la loi fondamentale. La loi électorale devrait également revue en profondeur, afin que les Algériens puissent exercer "leur droit dans les meilleures conditions, empreintes de démocratie et de transparence". Tous les partis politiques y seront également associés. Reste à voir, d'une part, si ces annonces seront suivies d'effet concrets, mais surtout, si elles suffiront à satisfaire les revendications.

La contestation s'amplifie

En Algérie, des émeutes avaient déjà éclaté au début de l'année, faisant cinq morts et 800 blessés. Le président avait par la suite décidé de lever l'état d'urgence, en place dans le pays depuis 1992. Il avait également fait des concessions sur les questions de salaires, d'emploi des jeunes et de logement. Mais ces compromis avaient en fait alimenté grèves et manifestations.

Alors qu'un changement de gouvernement avait été annoncé par la presse, il n'a jamais eu lieu. L'opposition réclame pourtant des mesures politiques. Et même au sein le principal parti de la coalition gouvernementale, le Front de libération nationale (FLN), convient que la situation est intenable.

"Nous sommes pour le changement de gouvernement, il est nécessaire", a affirmé il y a trois jours à la télévision le secrétaire général du FLN, Abdelaziz Belkhadem.
Samedi 16 Avril 2011 - 10:05

Atlasinfo (avec agences)





1.Posté par lilou le 17/04/2011 10:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bouteflika ne restera pas d ans l histoire comme le president qui aura su reunir le maghreb mais plutot celui qui seme la division. et meme a l interieur de son propre pays.

Nouveau commentaire :
Twitter