Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Algérie : Bouteflika a prêté serment, rappelle Sellal


Lundi 28 Avril 2014 modifié le Lundi 28 Avril 2014 - 18:42

Réélu avec 81% des voix, Abdelaziz Bouteflika reste à la tête de son pays pour cinq ans de plus. Le président algérien a prêté serment lundi pour un quatrième mandat lors d'une cérémonie publique à Alger. Tassé sur son fauteuil roulant, la main droite sur le Coran, le septuagénaire a répété d'une voix faible le texte lu par un haut magistrat. Il a ensuite fait une brève déclaration, dans laquelle il a qualifié l'élection du 17 avril de "grande victoire de l'Etat".




Agé de 77 ans, le chef de l'Etat, qui a été victime en avril 2013 d'un accident vasculaire cérébral, a prononcé un bref discours assis dans un fauteuil roulant.

"Je remercie le peuple algérien pour sa confiance renouvelée", a déclaré d'une voix faible Abdelaziz Bouteflika, qui n'a participé à aucun meeting durant la campagne électorale. "L'élection du 17 avril a été une victoire pour la démocratie. Cela a été une leçon de démocratie."

Il a rappelé Abdelmalek Sellal au poste de Premier ministre, rapporte lundi l'agence de presse APS. La composition du gouvernement n'a pas été annoncée.

Abdelmalek Sellal avait quitté ses fonctions à la tête du gouvernement mi-mars pour diriger la campagne électorale du chef de l'Etat.

Dans son discours, Abdelaziz Bouteflika a annoncé qu'il lancerait prochainement une "révision constitutionnelle consensuelle". Il a exhorté les représentants de la société civile et des partis politiques à participer à ce processus.

Cette réforme "sera notamment destinée au renforcement de la séparation des pouvoirs, à conforter l'indépendance de la justice et le rôle du Parlement, à l'affirmation de la place et des droits de l'opposition, et à garantir davantage les droits et libertés des citoyens", a dit le président.

Il s'est aussi engagé à favoriser "l'avènement d'une économie diversifiée, de plus en plus forte, complémentaire à notre potentiel en hydrocarbures" alors que l'économie algérienne repose en grande partie sur l'exploitation de ses ressources en pétrole et en gaz.


Lundi 28 Avril 2014 - 12:57





Nouveau commentaire :
Twitter