Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Algérie: Al Qaida revendique l'attaque contre un site gazier dans le sud


Samedi 19 Mars 2016 modifié le Samedi 19 Mars 2016 - 09:52

L'organisation terroriste Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI) a revendiqué l'attaque au mortier perpétrée vendredi contre un site gazier exploité par des firmes étrangères dans le sud d'Algérie, rapportent des médias locaux.




Algérie: Al Qaida revendique l'attaque contre un site gazier dans le sud
Le site stratégique de Khrechba près de la région d'In Salah, à 1.300 km au sud d'Alger, est exploité par la compagnie publique des hydrocarbures Sonatrach et les britanniques BP et norvégienne Statoil.

Dans un message diffusé sur les sites jihadistes, AQMI écrit que "nos frères moudjahidines d'Al-Qaida au Magreb Islamique ont réussi une attaque contre un site gazier et la base vie du groupe BP qui pille nos richesses".

L'organisation précise que le site a été ciblé par "des roquettes terre-terre de type 130 mm à portée moyenne", tout en soulignant que cette attaque entre dans le cadre de "la guerre menée contre les intérêts des croisés là où ils se trouvent afin que cesse le pillage du pétrole, le gaz et autres richesses des musulmans", selon les mêmes sources.

Le ministère algérien de la défense a confirmé l'attentat qui n'a pas fait de victimes, précisant que "deux terroristes ont tenté, vendredi matin, d'attaquer à la roquette artisanale (Habhab), une installation gazière, située dans la localité de Krechba près de Ménea, dans la wilaya de Ghardaïa (près de 875 Sud d'Alger). Le ministère a souligné que la production du site gazier "se poursuit normalement".

Une opération de ratissage a été lancée à la recherche des assaillants qui ont réussi à prendre la fuite.

La compagnie norvégienne Statoil a précisé, dans un communiqué, que "vers 06H00 du matin, le site gazier à Krechba a été la cible de projectiles tirés de loin" et que ses trois employés étaient "sains et saufs".

Il s'agit de la première attaque contre des stations gazières algériennes depuis celle de Tinguentourine en janvier 2013 quand un commando armé de 32 individus avait retenu en otage des centaines d'employés de ce complexe gazier. Suite à l'assaut mené par les forces spéciales algériennes trois jours plus tard, 40 employés de dix nationalités ont été tués, ainsi que 29 parmi les assaillants. L'attaque a été revendiquée par les "Signataires par le sang", une organisation proche d'Al-Qaïda.
Samedi 19 Mars 2016 - 00:01





Nouveau commentaire :
Twitter