Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Alger assume la responsabilité dans le non-règlement du dossier des Marocains expulsés d'Algérie (Bouaida)


Mardi 22 Juillet 2014 modifié le Mercredi 23 Juillet 2014 - 16:43

La Ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, Mme Mbarka Bouaida, a affirmé, mardi à Rabat, que l'Algérie assume la responsabilité dans le non-règlement du dossier des Marocains expulsés d'Algérie.




Mme Bouaida, qui répondait à une question du groupe du Rassemblement national des Indépendants lors d'une séance des questions orales à la Chambre des Représentants, a fait savoir qu'un comité bilatéral avait été mis en place pour recenser les biens des citoyens marocains expulsés et établir leurs droits, regrettant que "l'Algérie ne se soit pas montrée prête à examiner ce dossier".

La ministre a renouvelé l'appel marocain à l'Algérie pour la tenue d'une réunion dudit comité dans les plus brefs délais, rappelant que des contacts ont été établis entre les responsables des deux pays afin de résoudre ce problème.

Outre ces efforts, le Royaume oeuvre dans le cadre de la Commission des Nations unies sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants afin de sensibiliser sur la nécessité de protéger leurs propriétés, "car la loi des Finances algérienne prévoit la confiscation des 'biens sans maître', dont les propriétés des Marocains", a encore dit la ministre.

Répondant à une question du groupe Authenticité et modernité sur les liens bilatéraux entre le Maroc et son voisin, Mme Bouaida a indiqué que l'Algérie s'emploie à créer des problèmes avec le Royaume dans l'objectif d'entraver sa contribution à la solution de nombre de conflits.

La ministre a rappelé, dans ce cadre, les manoeuvres d'Alger pour faire obstruction à la participation du Maroc à toutes les conférences et réunions politiques relatives à la sécurité régionale, ainsi que son recours volontaire à baisser son niveau de représentation lors des réunions tenues au Maroc, et sa décision d'évacuer 70 citoyens syriens vers le Maroc, outre l'incident des tirs à balles réelles en direction des frontières maroco-algériennes par des éléments de l'armée algérienne.

Malgré ces manoeuvres, a assuré la ministre, le Royaume fait preuve d'une volonté réelle d'édifier l'Union du Maghreb arabe, qui est érigée en "priorité des priorités", soulignant que le Maroc confirme son attachement au processus de construction de l'édifice maghrébin qui ne peut exister sans le Maroc et l'Algérie.
Mardi 22 Juillet 2014 - 20:35





Nouveau commentaire :
Twitter