Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Alain Juppé dévoile ses propositions pour 2017


Dimanche 4 Octobre 2015 modifié le Dimanche 4 Octobre 2015 - 22:18

Alain Juppé accélère sa campagne et ne s'en cache pas. Sur RTL, l'ancien Premier ministre a d'abord apporté son soutien aux victimes des inondations qui ont touché de plein fouet le sud-est de la France. Il a ensuite déroulé une partie de ses ambitions pour 2017.




Une "identité française heureuse"

Alain Juppé a donné sa définition de la France. Refusant de la voir comme "une collection de collectivités antagonistes", il préfère la définir comme "des hommes et de femmes qui veulent vivre ensemble". Le maire (LR) de Bordeaux a continué en expliquant qu'il souhaitait que "les Français se parlent" et qu'il ne "renoncerait pas à l'objectif d'identité heureuse".

Des propos qui font écho à la récente polémique qui avait entouré les déclarations de Nadine Morano sur une prétendue "race blanche" et qu'Alain Juppé n'avait pas manqué d'attraper au vol. Il a réitéré ses critiques à l'égard de l'eurodéputée et condamné à nouveau ses propos.

"Accueillir oui, mais aussi contrôler"

En rappelant qu'il souhaitait "sanctuariser les moyens de la Défense", Alain Juppé s'est attardé sur la crise migratoire qui touche de plein fouet le Moyen-Orient actuellement. Le maire de Bordeaux a déclaré vouloir "accueillir mais aussi contrôler" estimant que la France ne pouvait "pas accueillir des migrants économiques nombreux".

Sur la question syrienne, Alain Juppé n'a pas hésité à prendre à contre-pied certains membres de sa famille politique en refusant tout soutien à Bachar al-Assad. Mettant en garde contre "le risque d'embrasement généralisé au Proche-Orient", l'élu LR a affirmé que Bachar al-Assad était "responsable de la montée de Daech" et qu'on ne pouvait "pas le conforter". Il a par ailleurs refusé d'être "à la remorque de la Russie", message à peine voilà à ceux de son parti qui affichent ouvertement leur soutien à Vladimir Poutine.
Dimanche 4 Octobre 2015 - 17:30

Source BFMTV




Nouveau commentaire :
Twitter