Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Aïcha Ech-Chenna nommée Chevalier de la Légion d'honneur de la République française


Mardi 2 Avril 2013 modifié le Mardi 2 Avril 2013 - 17:32




 Aïcha Ech-Chenna nommée Chevalier de la Légion d'honneur de la République française
L'actrice associative marocaine Aïcha Ech-Chenna a été nommée au grade de Chevalier de la Légion d'honneur de la République française, lit-on au Bulletin officiel français du 31 mars.

Présidente-fondatrice de l'Association "Solidarité Féminine", Mme Ech-Chenna a été nommée à cette prestigieuse distinction française, en récompense à ses 51 ans de services en faveur des mères célibataires au Maroc.

Mme Ech-Chenna fait partie de la promotion de Pâques 2013 de la Légion d'honneur, au même titre que M. Charles Fries, ambassadeur de France au Maroc (Chevalier), de la Prix Nobel de Médecine François Barré-Sinoussi, co-découvreuse du VIH (Grand officier), de l'ex-footballeur Lillian Thuram, ainsi que d'autres personnalités françaises et étrangères.

Figure de proue de la société civile au Maroc, Aicha Ech-Chenna a débuté son action associative dans le bénévolat en adhérant à l'éducation sanitaire au sein de la Ligue de Protection de l'Enfance et au sein de la Ligue de Lutte contre la Tuberculose.

Elle a également oeuvré en faveur du planning familial et adhéré à l'Union nationale des Femmes marocaines à Casablanca, avant de créer l'association "Solidarité féminine" dont la vocation est d'aider les mères célibataires à se prendre en charge par leur propre effort.

Mme Echenna a été récompensée pour cette action en novembre 2009 à Minneapolis (Etats-Unis) du Prix Opus , une sorte de Nobel de l'humanitaire doté d'un million de dollars.

En 1995 à Paris, elle a reçu le prix des Droits de l'Homme de la République française.

Aïcha Ech-Channa est née en 1941 dans la médina de Casablanca. Elle a passé son enfance à Marrakech pour revenir à Casablanca en 1953 où elle devait poursuivre ses études à l'Ecole française Foch et au Lycée Joffre, avant de rejoindre, en 1960, l'Ecole d'Etat d'infirmière où elle obtient un diplôme d'Etat.
Mardi 2 Avril 2013 - 16:41





Nouveau commentaire :
Twitter