Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Affaire Tapie : un haut fonctionnaire met en cause Lagarde


Vendredi 5 Août 2011 modifié le Vendredi 5 Août 2011 - 18:41




En 2008, peu après l'arbitrage rendu, Christine Lagarde avait été auditionnée à l'Assemblée nationale.
En 2008, peu après l'arbitrage rendu, Christine Lagarde avait été auditionnée à l'Assemblée nationale.
Un haut fonctionnaire intervenu en 2007 pour déclencher l'arbitrage en faveur de l'homme d'affaires Bernard Tapie dit avoir agi sur les ordres impératifs du cabinet de Christine Lagarde, alors ministre de l'Economie.

Cette déclaration, dans un entretien au journal Le Monde publié vendredi, de Bernard Scemama, nommé le 15 septembre 2007 à la tête de l'EPFR, établissement public qui fut le levier du gouvernement, intervient au lendemain de l'ouverture d'une enquête pénale sur Christine Lagarde à la Cour de justice de la République.

"J'ai été reçu dès ma nomination par Stéphane Richard, le directeur du cabinet de la ministre des Finances, Christine Lagarde. Il m'a tout de suite parlé du dossier Tapie et m'a donné une consigne claire: il fallait aller à l'arbitrage. 'C'est la décision du gouvernement', m'a-t-il dit", raconte Bernard Scemama.

La ministre ne lui a pas parlé directement, dit-il, mais lui a envoyé des courriers sur le sujet. Il traitait avec son directeur de cabinet. "Quand le directeur de cabinet parle, c'est la ministre qui parle". Il dit avoir été surpris par le fait que finalement, 45 des 285 millions d'euros accordés à Bernard Tapie le soient au titre du préjudice moral.
Vendredi 5 Août 2011 - 18:20

Atlasinfo avec JDD




Nouveau commentaire :
Twitter