Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Affaire DSK : François Loncle met en cause le groupe Accor


Samedi 2 Juillet 2011 modifié le Samedi 2 Juillet 2011 - 19:10

La version américaine de l’affaire DSK sera-t-elle suivie par une version française ? C’est ce que pense le député socialiste François Loncle qui dans un communiqué demandait hier que toute la lumière soit faite sur "les éventuelles complicités françaises". Interrogé sur France Info, il va plus loin en envisageant des "connexions entre le groupe Accor (propriétaire du Sofitel) et certaines officines..." qui auraient pu "rendre des services..."




Affaire DSK : François Loncle met en cause le groupe Accor
“Je continue à penser qu’à un moment donné dans cette histoire Dominique Strauss-Kahn a été piégé, a été victime d’une embrouille. Il me semble que ce qui vient de se passer me donne un petit peu raison. Il ne s’agit pas de complot. Je pense simplement que tout n’est pas clair dans le comportement des dirigeants du Sofitel et du groupe Accor. Et qu’il peut y avoir eu des connexions entre le groupe et peut-être certaines officines françaises...Je connais aussi les liens entre la direction de la sécurité du groupe Accor et certaines officines françaises…Il a pu y avoir une connexion soit avant, soit après…Je n’accuse absolument personne… je ne pense pas que ce soit à un haut niveau de responsabilité politique, je pense que quelque chose s’est passé entre Paris et New York…”estime François Loncle avant d’être un peu plus précis sur ce qui aurait pu se passer selon lui : “Est-ce que toutes les informations ont été données comme il fallait aux enquêteurs… est-ce qu’il y a eu des consignes venant de Paris…Il y a des officines qui peuvent rendre des services, même si elles n’ont pas de commandes particulières…”s’interroge publiquement François Loncle.

Dans un communiqué publié le 15 mai, quelques heures après l’arrestation de DSK, Jorge Tito, le directeur du Sofitel de New York, qui appartient au groupe Accor, avait précisé que la jeune femme au cœur de l’affaire travaille depuis trois ans pour l’établissement et qu’elle "“donne entière satisfaction tant en ce qui concerne la qualité de son travail que son comportement. ”

Samedi 2 Juillet 2011 - 19:06






1.Posté par tornade blanche le 03/07/2011 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est un peu comme dans l'affaire du plagiat de brevet d'invention par Beauvau en 1998. Un consultant de merde vous pille et l'administration vous raconte des bobards. N'est ce pas MM Guéant, sarko, Villepin, Morin et MME MAM etc

Nouveau commentaire :
Twitter