Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Addis Abeba inaugure avec fierté son tramway, financé par les Chinois


Dimanche 20 Septembre 2015 modifié le Dimanche 20 Septembre 2015 - 17:29

Le tramway d'Addis Abeba a inauguré dimanche son tramway, une infrastructure largement financée par des fonds chinois et considérée comme une étape majeure dans le développement économique de l'Ethiopie.




Avant même la coupure de ruban, plusieurs centaines de personnes attendaient déjà en file indienne de pouvoir monter dans les premières rames blanches et vertes flambant neuves du premier tramway moderne d'Afrique sub-saharienne, pilotées par des conducteurs chinois.

Les deux lignes de 34 km construites par l'entreprise chinoise China Railway Engineering Corporation (CREC), d'une capacité de 60.0000 passagers par jour, ont coûté 475 millions de dollars, couverts à 85% par la banque chinoise Exim.

Seule la première ligne, nord-sud, est ouverte pour l'instant au public. L'axe est-ouest doit débuter le mois prochain.

Après un chantier long de trois ans, "je suis très content et très fier en tant qu'Ethiopien de voir ce tramway. On l'attendait depuis longtemps. Cela va améliorer le manque de transports", s'enthousiasme Dereje Daba, l'un des premiers passagers à tenir son ticket en main, après 2 heures d'attente.

Serveur dans un café du centre-ville, le jeune homme espère réduire son temps de trajet depuis son domicile du quartier de Piazza à une vingtaine de minutes, contre au moins une heure actuellement avec les minibus, au prix de longues files d'attente.

Le nouveau tramway doit permettre de décongestionner la capitale éthiopienne dans laquelle les transports publics des 5 millions d'habitants sont assurés par des bus hors d'âge et les 'blue donkeys', des minibus privés notoirement inconfortables, mal entretenus, qui laissent derrière eux d'épaisses volutes de fumées noires.

Le tramway d'Addis Abeba est présenté comme un projet phare de la stratégie de développement du gouvernement éthiopien qui multiplie les grands chantiers: voies ferrés, autoroutes, barrages hydroélectriques.

Durant les élections de mai dernier, le parti au pouvoir depuis 25 ans ne manquait jamais de mettre en avant le tramway d'Addis comme un fleuron de la "nouvelle Ethiopie".

"C'est un symbole de modernité. C'est un train très moderne qui servira la capitale éthiopienne et la capitale de l'Afrique. Nous en sommes très fiers," martèle Workneh Gebeyehu, le ministre des Transports, en référence au statut de capitale diplomatique d'Addis Abeba avec la présence du siège de l'Union africaine.

Le tarif des tickets, entre 2 et 6 biir selon la distance (0,08 à 0,25EUR), a été fixé volontairement bas et le fonctionnement du tramway sera fortement subventionné par l'Etat.

Les autorités éthiopiennes assurent que le tramway sera épargné par les coupures d'électricité quotidiennes à Addis Abeba grâce à un système de ligne électrique dédiée, indépendante du réseau principal.
Dimanche 20 Septembre 2015 - 17:29

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter