Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Accord politique libyen: "Le plus important pour le Maroc est la stabilité de la Libye, son intégrité territoriale, sa souveraineté nationale" (Mezouar)


Jeudi 17 Décembre 2015 modifié le Jeudi 17 Décembre 2015 - 21:37




Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar a réaffirmé, jeudi à Skhirat, l'engagement du Maroc à soutenir la stabilité, l'intégrité territoriale, la souveraineté nationale de la Libye et la dignité de son peuple.

''Le Royaume du Maroc, qui a accompagné les frères libyens depuis le début de ce processus, s'engage, conformément aux instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à ne ménager aucun effort pour apporter un soutien politique, technique et pragmatique selon les besoins exprimés par les frères libyens", a indiqué M. Mezouar dans une allocution lors de la cérémonie de signature de "l'Accord politique libyen".

''Le plus important pour le Maroc est la stabilité de la Libye, son intégrité territoriale, sa souveraineté nationale et la dignité de son peuple, et de parer aux tentatives de tous ceux qui cherchent à transformer la Libye en poudrière prête à exploser et à embraser son environnement régional, et à voyer des assassins vers toutes les directions'', a-t-il souligné.

Selon M. Mezouar, l'engagement du Maroc dans le règlement du conflit libyen, en collaboration avec les Nations Unies, témoigne de sa volonté à oeuvrer dans le cadre de la légalité internationale, aux côtés des amis et des organisations internationales, en vue d'instaurer la paix, la sécurité, la stabilité, le développement et la prospérité de tous, et lutter contre toutes les formes d'extrémisme et de fanatisme.

''La signature de cet accord marque la naissance de la Libye moderne, une Libye nouvelle, et redonne espoir au peuple libyen et aux peuples de la région", a ajouté le ministre, ajoutant que ''cet espoir sera confirmé, assurément, par l'adhésion des autres frères (libyens) qui ont préféré tempérer sans pour autant se départir de la majorité''.

"Nous tenons à ce qu'aucun Libyen ne soit exclu de la réconciliation que la majorité écrasante des Libyens a choisie", a insisté M. Mezouar.

Il n'a pas manqué de saluer les efforts fournis par la Mission des Nations unies de soutien en Libye (MANUL), notamment le représentant personnel du secrétaire général de l'ONU, Martin Kobler, son prédécesseur Bernardino Leon, ainsi que le rôle des ambassadeurs de plusieurs pays amis qui ont contribué au rapprochement des points de vue des négociateurs.

Les parties libyennes ont signé, jeudi à Skhirat, "l'Accord politique libyen" visant à faire sortir le pays de la crise.

L'accord a été signé par les représentants de l'ensemble des parties prenant part au dialogue libyen, qui se déroule sous les auspices de la Manul, notamment du parlement de Tobrouk, reconnu par la communauté internationale, du Congrès national général (CNG), dit parlement de Tripoli, de partis politiques, des indépendants et de la société civile.

La cérémonie de signature de cet accord a été marquée par la présence de l'émissaire onusien, chef de la Manul, Martin Kobler, des ministres des Affaires étrangères d'Espagne, d'Italie, de la Tunisie, du Qatar et de la Turquie ainsi que de plusieurs ambassadeurs étrangers.
Jeudi 17 Décembre 2015 - 18:03





Nouveau commentaire :
Twitter