Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Accord agricole Maroc-UE : les relations bilatérales suspendues au verdict de la Cour européenne (Akhannouch)


Vendredi 10 Juin 2016 modifié le Vendredi 10 Juin 2016 - 20:49

Les relations entre le Maroc et l'Union européenne (UE) seront constamment mises à l’épreuve jusqu’au verdict de la Cour de justice européenne concernant l’accord agricole, a souligné Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la pêche dans une déclaration rapportée, vendredi, par le site d’informations européen (EurActiv).




Rappelant que le Maroc a été « très étonné » de la décision du tribunal de l’Union européenne (UE) et que les relations bilatérales avaient traversé « quelques perturbations et moments difficiles», le ministre a affirmé que les associations agricoles étaient « très en colère, et ce genre de choses peut avoir un impact majeur sur les futures relations commerciales».

M. Akhannouch, qui a souligné l’importance qu’accorde le Maroc au partenariat avec l’UE malgré l’ouverture à d’autres marchés internationaux, a indiqué qu’en attendant la décision de la cour européenne, les deux parties travaillent « désormais dans un état d’esprit beaucoup plus constructif ».

Faisant référence au pourvoi introduit par le Conseil de l’UE pour casser la décision du tribunal, le ministre a souligné que plusieurs pays européens avaient soutenu Rabat, comme la France, l’Allemagne, l’Espagne et le Portugal.

«C’est un soutien très important pour nous. Nous considérons que le secteur agricole dans toutes les régions, y compris dans le sud du Maroc, est un véritable facteur de développement qui nous permet de sauvegarder et préserver le niveau de vie de la population (...) Nous avons une seule stratégie de développement pour tout le pays», a déclaré le ministre.

M. Akhannouch a, par ailleurs, rappelé les réalisations accomplies au Maroc dans le domaine agricole et de la pêche, notamment la politique hydrique et les plans Maroc vert et Halieutis, mettant l’accent sur l’importance de la coopération méditerranéenne.

«Je crois que les pays méditerranéens devraient commencer à avoir une vision différente des relations avec le Maroc et le nord de l’Afrique », a-t-il ajouté.
Vendredi 10 Juin 2016 - 17:31





Nouveau commentaire :
Twitter