Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Accord Agricole : "Le Maroc ne doit pas rester les bras croisés", souligne Jean-Claude Martinez


Vendredi 18 Décembre 2015 modifié le Samedi 19 Décembre 2015 - 10:58




Accord Agricole : "Le Maroc ne doit pas rester les bras croisés", souligne Jean-Claude Martinez
Le Maroc ne doit pas rester les bras croisés au risque de voir la décision de la Cour de justice européenne d'annuler l'accord agricole entre le Royaume et l'Union européenne (UE) toucher d'autres secteurs, a estimé le professeur de droit public et de sciences politiques à l'université Paris 2 Panthéon-Assas, M. Jean-Claude Martinez.

"Tous les secteurs seront en danger. C'est pour cela qu'il ne faut pas rester les bras croisés. Après l'agriculture, on va passer à la pêche puis à tous les autres investissements au Sahara", a-t-il averti lors d'un entretien paru vendredi dans les colonnes de l'Economiste.

Aussi, le Maroc doit-il faire comprendre à la Cour la "dimension stratégique de l'affaire", et ne pas hésiter à menacer de rompre sa collaboration sur les questions sécuritaires où "il est indispensable", a renchéri l'auteur de "Mohammed VI, le roi stabilisateur".

Par ailleurs, M. Martinez émet de sérieux doutes quant à la sincérité des ministres des Affaires étrangères de l'UE. Selon lui, l'unanimité du Conseil européen n'est qu'une "façade", car certains concurrents directs du Maroc profitent de cet arrêt.

L'universitaire français propose un plan stratégique qui consiste à former une "cellule de coordination de la contre-offensive". Celle-ci inclurait toutes les parties prenantes et serait chapeautée par un haut fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères.

Le Maroc ne devrait pas s'arrêter là, poursuit-il, mais demander également une consultation scientifique à plusieurs autorités internationales en parallèle à une large campagne de communication.
Vendredi 18 Décembre 2015 - 12:03





Nouveau commentaire :
Twitter