Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Accident deTan Tan : la France assure le Maroc de sa solidarité


Vendredi 10 Avril 2015 modifié le Samedi 11 Avril 2015 - 22:15

La France a assuré les autorités marocaines de sa solidarité à la suite la collision frontale survenue ce vendredi matin entre un autocar et un camion semi-remorque dans la province de Tan Tan, qui a trente-trois personnes dont de nombreux enfants et plusieurs blessés.




« La France a appris avec émotion le terrible accident d’autocar survenu le 10 avril sur la route entre Laayoune et Tan-Tan, qui a fait plus d'une trentaine de victimes, dont de nombreux enfants, et plusieurs blessés », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Romain Nadal.

« Nous présentons nos condoléances aux familles des victimes, et assurons les autorités marocaines de notre solidarité dans ce moment tragique », a indiqué M. Nadal.

le roi Mohammed VI a adressé des messages de condoléances aux familles des victimes de l'accident et a décidé de prendre en charge personnellement les frais de transfert des dépouilles et leur inhumation, des obsèques et des soins des blessés, indique un communiqué du Cabinet royal.

Selon le site d'information Goud, l'autocar transportait 14 enfants âgés de 10 à 14 ans et leurs encadrants qui rentraient dans leur ville avoir participé à la 6ème édition des Jeux nationaux des Ecoles de sport à Bouznika près de Casablanca.

"C'est un accident terrible, le bilan est énorme. Pendant la collision, le feu s'est déclaré dans l'autocar mais aussi dans la remorque du camion, ce qui a aggravé le bilan (...). Un ancien champion est parmi les victimes, un responsable (du ministère) de la Jeunesse et des Sports, des enfants qui participaient à des jeux scolaires... Toute l'équipe est perdue", a réagi sur la chaîne publique 2M un acteur associatif, El Hassan Mouline, présent sur les lieux.

Selon Medi1TV, un difficile travail d'identification des cadavres est en cours. Quatre ou cinq enfants ont survécu mais souffrent de "brûlures au troisième degré", a affirmé le correspondant de la chaîne. Des parents se sont précipités à l'hôpital de Guelmim pour demander les noms des victimes.

Une délégation officielle comprenant le ministre de l'Intérieur Mohamed Hassad devait se rendre sur place dans l'après-midi, d'après les médias.

Vendredi 10 Avril 2015 - 18:33





Nouveau commentaire :
Twitter