Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








A Tripoli, Boris Johnson salue la rencontre interlibyenne


Jeudi 4 Mai 2017 modifié le Vendredi 5 Mai 2017 - 08:16

Le chef de la diplomatie britannique Boris Johnson s'est félicité jeudi de la rencontre cette semaine entre les deux principaux protagonistes de la crise libyenne, lors d'une brève visite à Tripoli.




Le chef du gouvernement d'union (GNA) Fayez al-Sarraj et l'homme fort de l'est libyen, Khalifa Haftar, ont opéré un timide rapprochement mardi aux Emirats arabes unis en s'accordant sur la nécessité de sortir le pays du chaos, sans pour autant déterminer les moyens d'y mettre fin.

Boris Johnson a appelé les Libyens à saisir "l'élan offert" par cette rencontre pour ouvrir "la voie à la réconciliation et l'unité libyennes", selon un communiqué des Affaires étrangères britanniques. Il a estimé qu'une "gouvernance efficace est également la clé pour vaincre le terrorisme en Libye et lutter contre les migrations illégales".

M. Johnson s'est entretenu avec M. Sarraj et le ministre libyen des Affaires Mohamed al-Taher Siala des moyens de rétablir la sécurité et la stabilité dans le pays en proie au chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

La situation en Libye a été également au menu des entretiens de M. Johnson à Tunis où il s'était rendu mercredi pour une courte visite.

Le ministère tunisien des Affaires étrangère a saisi l'occasion de la visite de M. Johnson pour appeler la Grande-Bretagne à réviser ses conseils à ses ressortissants désireux de visiter la Tunisie.

En 2015, après l'attentat de Sousse (38 touristes tués, dont 30 Britanniques), le Foreign Office avait recommandé aux touristes britanniques de quitter la Tunisie et déconseillé tout voyage "non essentiel" dans ce pays.

Tunis a indiqué avoir présenté à M. Johnson ses "grands efforts pour sécuriser les sites touristiques".

La Tunisie "a, grâce à la coopération et à la collaboration sécuritaires étroites avec ses partenaires, en particulier la Grande-Bretagne, le même degré de sécurité que les plus grandes capitales européennes", a indiqué le chef de la diplomatie tunisienne Khemaïes Jhinaoui cité dans un communiqué.

Toujours selon le texte, M. Johnson a promis d'"examiner la révision" des conseils aux voyageurs.

Avec AFP
Jeudi 4 Mai 2017 - 22:43





Nouveau commentaire :
Twitter