Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





A Rabat, El Haite appelle à l'élaboration d'une feuille de route sur les changements climatiques


Dimanche 25 Octobre 2015 modifié le Dimanche 25 Octobre 2015 - 19:18

La ministre marocaine délégué chargée de l'environnement, Mme Hakima El Haite a plaidé, samedi à Rabat, pour l'élaboration d'une feuille de route sur les changements climatiques dans la perspective de 2020 au lieu d'attendre et subir davantage les effets croissants de ces changements.




Intervenant lors d'une conférence sur le thème ''Climat, eau et énergie'', organisée par l'Institut français au Maroc, l'agence française de développement (AFD) en partenariat avec le ministère de l'environnement, Mme El Haite a affirmé que le Maroc est entièrement disposé à s'impliquer dans cette initiative au vu de l'ampleur de cette problématique qui menace l'ensemble de l'humanité et affecte particulièrement les pays de l'hémisphère sud, les pays d'Afrique et les archipels.

Les changements climatiques, qui ignorent les frontières, sont responsables de l'amenuisement des ressources en eau, la dégradation des sols, la sécheresse, en plus des exodes massifs des populations que connaissent plusieurs pays à divers degrés, a-t-elle dit lors de cette conférence organisée en collaboration avec la Bibliothèque nationale, Campus France au Maroc et la Fondation ''Good Planet''.

Elle a également relevé que 195 pays à travers le monde et les pays de l'Union Européenne œuvrent pour l'aboutissement à un accord mondial équitable sur les changements climatiques qui serait bénéfique au monde entier, particulièrement aux pays africains non-pollueurs et les archipels qui éprouvent le besoin d'être aidés dans les domaines du développement, de l'eau potable, de l'énergie et de la sécurité alimentaire.

Les pays développés qui ont massivement pollué durant des décennies sont appelés aujourd'hui à apporter leur soutien à ces pays non-pollueurs en leur permettant le transfert de technologies et le renforcement des capacités pour faire face aux effets des changements climatiques, a-t-elle estimé.

En rappelant le défi majeur de réduire le réchauffement climatique, Mme El Haite a indiqué que 152 pays (88 pc de la population mondiale et 87 pc des émissions de gaz à effet de serre) concernés par la conférence de Paris sur le climat (COP21) ont apporté leurs contributions dans la lutte contre les changements climatiques.

La rencontre ''Climat, eau et énergie'' a pour objectif d'informer la société civile marocaine sur les enjeux de la conférence de Paris sur le climat à travers les volets eau et énergie qui constituent un intérêt majeur pour le Maroc.
Dimanche 25 Octobre 2015 - 10:42





Nouveau commentaire :
Twitter