Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




A Nouakchott, le Sommet arabe appelle à une participation "agissante" à la COP22 à Marrakech


Mardi 26 Juillet 2016 modifié le Mardi 26 Juillet 2016 - 13:02

Le Sommet arabe, clôturé lundi à Nouakchott, a appelé l’ensemble des pays de la région à une participation "agissante" à la Conférence des parties de la convention de l’ONU sur les changements climatiques (COP22), en novembre prochain à Marrakech.




Les dirigeants arabes ont affiché leur détermination à encourager l’économie verte pour réaliser le développement durable et minimiser les risques environnementaux, en harmonie avec le référentiel de la dernière COP à Paris, a dit le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit en donnant lecture à la "Déclaration de Nouakchott", document sanctionnant les travaux de la 27 ème session ordinaire du Sommet.

Par ailleurs, les pays arabes ont réitéré leur engagement à suivre les méthodes les plus efficientes pour assurer la sécurité commune, en développant les mécanismes de lutte antiterroriste et en renforçant la stabilité et la paix, à travers la promotion de la culture du juste milieu, du dialogue et de l’altérité.

La Déclaration de Nouakchott a réaffirmé la centralité de la cause palestinienne dans l’action arabe commune, le soutien de la résistance du peuple palestinien face à l’agression israélienne continue et la consolidation des efforts visant à parvenir à une solution globale et juste, sur la base de l’Initiative de paix arabe, l’accord de Madrid, le droit international et les résolutions onusiennes y afférentes.

D’autre part, les dirigeants arabes ont rejeté l’immixtion dans les affaires intérieures des pays de la région, essentiellement celles provenant de l’Iran et qui sont de nature à constituer une menace pour la sécurité commune.

Ils ont à nouveau exhorté les parties libyennes à œuvrer au parachèvement de l’édification des structures de l’Etat et à combattre les groupes terroristes, tout en invitant l’Assemblée des représentants à accomplir la procédure d’approbation du gouvernement d’entente nationale.

Le Sommet a apporté son appui aux efforts des autorités irakiennes visant la préservation de l’intégrité territoriale du pays et la libération de ses terres du joug de l’organisation terrorisme Daech.

S’agissant de la situation au Yémen, les dirigeants arabes ont fait part de leur soutien au gouvernement légitime représenté par la président Abd Rabbo Mansour Hadi. A cet effet, il a été décidé, au cours de la cérémonie de clôture des travaux, de la tenue de la prochaine session ordinaire du Sommet au Yémen.

D’autre part, le Sommet a formé le vœu de voir se dessiner une solution au conflit syrien, à même de préserver l’unité de ce pays, son indépendance et la dignité de ses citoyens, conformément à la déclaration de Genève, du 30 juin 2012.
Mardi 26 Juillet 2016 - 08:10





Nouveau commentaire :
Twitter