Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








A Dakhla, le sport pour doper le tourisme


Lundi 9 Octobre 2017 modifié le Lundi 9 Octobre 2017 - 21:32

Le sport peut-il doper durablement l’industrie du tourisme ? C’est la question que se pose l’observatoire du sport business tout en faisant un focus sur Dakhla, championne des sports nautiques « Tel un laboratoire à ciel ouvert,




Dakhla s’est développé économiquement au rythme du kitesurf. Introduit par un jeune marocain habitué des compétitions internationales (Rachid Roussafi), mais aussi et surtout par la vision pionnière d’un investisseur touristique, Driss Senoussi, qui a cru en la destination en créant l’Hôtel « Dakhla Attitude Beach club».

L’organisation du championnat mondial de kitesurf en 2009 a été pensé comme un moyen de positionner la ville sur la carte du monde et ainsi construire son image à travers cet événement sportif, avec une co-organisation entre l’association Lagon Dakhla & Dakhla Attitude et les fédérations internationales qui ont toutes trouvé en Dakhla, un « spot » exceptionnel pour le développement de ce sport ,» peut on lire sur le blog de l’observatoire du sport business, accueilli par Le Figaro.

« Aujourd’hui nous sommes déjà à la 8 édition et Dakhla enchaine les événements internationaux » précise Laïla Ouachi, Directrice Générale de OL Consulting et organisatrice du raid Sahraouiya. « Après le kitesurf, nous avons aussi lancé un raid multisports solidaire féminin : Sahraouiya. Cette compétition en est à sa 4ème édition et ouvre la voie à la diversification des activités sportives et écologiques et solidaire dans la région ».

Concrètement, cette stratégie événementielle a généré des transformations profondes pour Dakhla , avec la multiplication par 4 du nombre de vols pour cette destination. « En début 2009, il y avait que 3 vols hebdomadaires au départ de Casablanca. Aujourd’hui, il y en a plus de 12, en plus du lancement fin octobre d’un vol international Dakhla/Paris et dont la commercialisation repose principalement sur le volet sportif » aime à rappeler Laïla Ouachi.

En termes d’indicateurs touristiques, le triplement du nombre des arrivées de touristes étrangers à Dakhla entre 2010 et 2016 (4930 en 2010 contre 12000 en 2016) a engendré la même tendance en nombre de nuitées dans les établissements touristiques (30600 en 2010 contre 97677 en 2016). Mécaniquement, l’offre hôtelière a suivi le développement de la demande, avec le doublement de la capacité d’hébergement avoisinant désormais les 1000 lits.

Et l’observatoire de rappeler que « le raid multisupports solidaire féminin « Sahraouiya » s’inscrit dans une dimension de développement territorial mais il intègre également une portée sociétale. La 1ère édition a permis de faire le constat d’une faible pénétration du sport féminin dans la région ». le raid a été renforcé avec un volet « sport nature solidaire pour toutes », avec l’appui de la fondation Phosboucraa, au profit des femmes dans les trois régions du Sud du royaume. L’ambition est clairement affichée et on peut la lire sur ce blog du Figaro : « faire de la pratique du sport féminin un vecteur d’émancipation et d’ascension sociale et un outil de promotion des territoires qui donnera aux femmes des chances égales de développement de leurs talents ».



Lundi 9 Octobre 2017 - 13:22





Nouveau commentaire :
Twitter