Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




2012 : pourquoi Martine Aubry s'expose dans Paris-Match


Dimanche 24 Juillet 2011 modifié le Dimanche 24 Juillet 2011 - 08:39




2012 : pourquoi Martine Aubry s'expose dans Paris-Match
La presse people est elle devenue un passage obligé pour les ambitieux qui rêvent de l'Elysée ? La réponse semble être : oui! Même Martine Aubry, jusqu'ici très soucieuse de protéger sa vie privée, a cédé à cette mode en s'affichant en "Une" de l'hebdomadaire "Paris Match" aux côtés de son mari. Souriant, le couple se dévoile sur 6 pages avec une batterie de photos, la candidate à la primaire du PS pose en tenue estivale. Qu'est-ce qui a donc poussé Martine Aubry à changer d'avis ?

"Cela a dû lui coûter, mais c'est un peu un exercice obligé", a dit une de ses amies de droite. Présidentiable, la patronne du PS en congé de ses fonctions, peu encline aux débordements médiatiques, a changé de stratégie et s'est dotée d'un conseiller en communication, Claude Posternak.

Sur six pages intérieures, le reportage, décidé début juin selon son entourage, montre le couple le week-end dernier à Avignon. Titré "Martine et Jean-Louis entrent en lice", avec photos et commentaires sur son "jardin secret" : "Discrets, ils ont accepté de mettre leur couple en pleine lumière".

M. Brochen, 67 ans, s'y livre, raconte ses origines bretonnes, petit-fils d'un officier de marine, fils de bâtonnier, ancien bâtonnier lui-même et "défenseur revendiqué des droits de l'homme".

Un pedigree à même de mettre à mal les rumeurs propagées sur son mari taxé d'islamiste par certains sites. Récemment, en marge d'un déplacement à Turin, devant quelques journalistes, Mme Aubry révélait avoir mis le "hola" aux rumeurs et menacé de porter plainte si ces allégations n'étaient pas retirées.

Un changement de stratégie

Lors d'une précédente visite à Valence, la fille de Jacques Delors confiait : "Je continuerai à protéger mes parents, ma fille. Les gens n'ont pas besoin de les connaître pour se faire une opinion sur moi-même". A partir du moment où "elle peut représenter les Français au plus haut niveau, il est normal qu'ils connaissent son mari", relève son entourage. "On peut aussi défendre des idées, ce qu'on est, sans divulguer sa vie de famille".

Mme Aubry a construit son image anti bling- bling, jouant le clivage avec Nicolas Sarkozy, mais la donne a changé. En 2008, dans sa motion pour le congrès de Reims, au chapitre "changer le Parti socialiste", l'ex-numéro deux du gouvernement Jospin exhortait : "Résistons à la dérive +people+ du débat public". Coup de griffe à Ségolène Royal.

"Nous ne sommes pas des stars de cinéma... La politique a perdu beaucoup de crédibilité en se lançant dans la communication et lnt, s'était complaisamment prêté aux questions des journalistes pour la première fois.


Dimanche 24 Juillet 2011 - 08:32

(Agences)




Nouveau commentaire :
Twitter