Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




14 Juillet : les troupes défilent devant François Hollande


Jeudi 14 Juillet 2016 modifié le Jeudi 14 Juillet 2016 - 22:52

Le chef de l'État préside les célébrations, dont le traditionnel défilé militaire, placé sous haute surveillance en raison de la menace terroriste.

Source AFP




14 Juillet : les troupes défilent devant François Hollande
Le chef de l'État, François Hollande, est arrivé jeudi sur les Champs-Élysées pour présider les célébrations du 14 Juillet, dont le traditionnel défilé militaire, placé sous haute surveillance en raison de la menace terroriste. François Hollande, dont c'est le dernier 14 Juillet avant la présidentielle de 2017, a d'abord procédé à une revue des troupes à l'Arc de Triomphe, peu après 10 heures et sous un ciel gris, en compagnie du chef d'état-major des Armées, le général Pierre de Villiers.

Le président et chef des armées a ensuite descendu les Champs dans son command-car jusqu'à la place de la Concorde, où il sera accueilli par le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, avant d'assister au défilé dans la tribune officielle. Le Premier ministre néo-zélandais, John Key, et le secrétaire d'État américain aux Affaires étrangères, John Kerry, sont également présents dans la tribune d'honneur.
Les Australiens et les Néo-Zélandais à l'honneur

Le défilé - 3 200 soldats, 55 avions, 30 hélicoptères et 212 véhicules - rend hommage cette année à toutes les formes d'engagement, sur fond de menace terroriste, que ce soit dans l'armée, les forces de sécurité intérieure, le service civique ou la réserve. Les douanes, qui ont participé une fois en 1919 au défilé, et l'administration pénitentiaire, pour laquelle ce sera une première, vont aussi descendre les Champs au pas.

Les Australiens et les Néo-Zélandais - dont des Maoris en tenue traditionnelle - sont à l'honneur cette année, en hommage à leur participation à la bataille de la Somme en 1916. Le défilé se déroule sous haute sécurité, tout comme l'a été l'Euro 2016 de football et la conférence COP21 sur le climat en décembre 2015. Plus de 11 500 policiers et gendarmes sont mobilisés à Paris pour sécuriser les festivités.
Jeudi 14 Juillet 2016 - 11:56





Nouveau commentaire :
Twitter