Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





13ème édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde à Essaouira: un programme envoûtant


Vendredi 18 Juin 2010 modifié le Vendredi 18 Juin 2010 - 21:10

Essaouira s’apprête à accueillir du 24 au 27 juin, le Festival Gnaoua et Musiques du Monde, un évènement unique spécifique à cette ville portuaire du Maroc et dont la magie, le rythme et les couleurs attirent chaque année un public nombreux et cosmopolite: plus de 400.000 festivaliers l’an dernier. Chaque édition apporte son lot de surprises, mais l’ambition reste la même : mettre en valeur le patrimoine gnaoua dans toute sa diversité et inciter les meilleurs artistes world et Jazz, à rencontrer des Maâlems dans le cadre enchanteur de l’ancienne Mogador.




Musique et transe
Musique et transe
En guise de bienvenue, le Festival Gnaoua et Musiques du Monde s’ouvrira par une parade, une sorte d’invitation collective au voyage, suivie d’une fantasia exécutée par les cavaliers d’Essaouira, en honneur aux 300 artistes qui se produiront sur 8 scènes. Celle de Bab Doukkala est dédiée cette année à des concerts 100% gnaoua avec les ténors que sont Hamid El Kasri et Abdelkabir Merchane. Pour les adeptes de la tradition pure, la Zaouia Gnaoua ouvre ses portes chaque soir à partir de minuit pour les lilas, ces cérémonies traditionnelles.

Le thème mis en avant cette année est la rencontre entre musique gnaouie et musiques du monde, avec comme lieu choisi : la scène Moulay Hassan. Elle rassemblera le Maâlem Mustapha Bakbou et les douze danseurs de la célèbre troupe américaine Step Afrika , un art afro-américain utilisant le corps comme un instrument. Parmi les concerts fusion toujours, ceux qui réuniront Maâlem Mahmoud Guinea, que l’on surnomme « gardien du temple » et l’artiste mauritanien Daby Touré, ou encore le géant anglais du blues Justin Adams et le Trio Joubran , trois frères luthistes. En vedette également, la rencontre inédite entre un groupe de dix danseurs du ballet national de Géorgie et les frères Maâlems Mohamed et Saïd Kouyou.

La scène de Bab Marrakech vibrera au son du jazz, en compagnie des illustres Wayne Shorter et Eric Legnini, et du reggae avec Ky-Mani Marley. Elle accueillera, pour marquer la mixité culturelle, le chanteur amazigh Kateb, fondateur de la formation Gnawa Diffusion , aux côtés du Maâlem d’Essaouira Abdeslam Alikane. Sauvegarder le patrimoine Gnaoua, le transmettre et le pérenniser, tels sont les principaux objectifs de ce rendez-vous incontournable qui permet à des groupes de la nouvelle génération mêlant électro à différentes influences musicales, de s’exprimer.

Les scènes installées en bord de mer par les partenaires du festival et prévues à cet effet, draineront sans aucun doute des dizaines de milliers de jeunes venus communier, se ressourcer ou s’inspirer .


Vendredi 18 Juin 2010 - 21:00

Leila Madani




Nouveau commentaire :
Twitter